Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Je les espreuve tous : Itinéraires politiques (...)

Je les espreuve tous : Itinéraires politiques et engagements religieux des Coligny-Châtillon (mi XVe-mi XVIIe siècle)

Nicolas Breton

Breton Nicolas, Je les espreuve tous : Itinéraires politiques et engagements religieux des Coligny-Châtillon (mi XVe-mi XVIIe siècle), Genève, Librairie Droz, 2020.

ISBN-13 978-2-600-06049-3

La maison de Coligny-Châtillon a presque tout connu en moins de deux cents ans : l’élévation, la gloire, le déclin, la condamnation, les honneurs, l’humiliation, l’exil, la précarité, le prestige, la vengeance et la renommée.

Ce livre poursuit trois ambitions. Retracer tout d’abord, le plus précisément possible, les parcours des membres de cette maison bien connue mais paradoxalement peu étudiée. Analyser ensuite leurs engagements politiques et religieux, d’en restituer les mécanismes, d’en étudier les formes, d’en saisir la portée et d’en dresser les conséquences. Comprendre, enfin, ce qui a pu conduire, en l’espace de six générations, ces hommes et ces femmes des montagnes bressanes jusqu’à la nécropole royale de Saint-Denis, en passant par le gibet de Montfaucon.

TABLE DES MATIÈRES

REMERCIEMENTS PRÉFACE AVANT-PROPOS INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE : Vers le sommet

CHAPITRE PREMIER : L’ascension inachevée I. Les Domini de Colognia A. Éclat et déclin de la maison de Coligny au Moyen Âge B. Dans l’orbite du duc de Bourgogne II. La fulgurante ascension des Coligny-Châtillon A. Un engagement fondamental B. La transition C. Le premier favori III. La « bonne teste » et le « bon bras » du maréchal de Châtillon A. « Audentes fortuna juvat » B. « Je feray ce que je pourray pour le service du Maistre »

CHAPITRE II : Les agents du connétable I. Les contreforts de la puissance montmorencéenne A. Les yeux et les oreilles du Grand Maître B. Le pilier ecclésiastique II. La marque des ambitieux A. Le pr©cepteur oublié B. Le professeur « qui se mêlait de religion » III. Un sursaut d’indépendance A. Les « replis » de la conscience B. Les « mutacions et nouveaultés cruelles » de ce monde C. L’amitié du Dauphin

CHAPITRE III : Le tempsdes désillusions I. L’impossible émancipation A. Un nouveau départ ? B. La déception de Boulogne II. La fragilité des Châtillon A. La captivité de François d’Andelot B. L’indispensable cardinal C. Une puissance en trompe-l’œil III. Frustrations A.L’ambition déçue B. Saint-Quentin ou le prétendu engagement sacrificiel

DEUXIÈME PARTIE : Post lucem tenebræ

CHAPITRE IV : Les élus I. L’ardeur du néo-converti A. De l’illumination à l’engagement B. « Quant à [ma] conscience, [j’ai] un Roy au ciel » C. Le renoncement II. L’anti Andelot A. L’insaisissable conversion B. Faire face à la sédition C. Dans la lumière III. Le « champion d’une cause perdue » A. Précipiter la victoire de Dieu B. Le chef C. La désillusion de Poissy

CHAPITRE V : Le « sfumato-confessionnel » d’Odet de Châtillon I. L’ambivalence du cardinal A. Le « bon evesque » B. Le mécène, le gallican et le soufre C. Réformer II. L’avènement A. Le discret B. Par foi douteuse III. Le champ des signes A. Sur la piste d’une conversion ? B. « Ici, ils font peu de compte de ses excès » C. Un « souhait sans espoir » ?

CHAPITRE VI : Au service du parti de Dieu I. Les étapes de l’engagement A. Le basculement B. Une radicalisation progressive C. Les têtes du parti II. Faire triompher la cause de Dieu A. L’échec des armes B. L’investissement diplomatique C. L’ultime espoir III. Protéger les partisans de l’Évangile A. Faire revenir la paix B. Coexister C. Prévenir et anticiper

CHAPITRE VII : La chute I. Ingrats, rebelles, criminels A. Les liens brisés B. Un soupçon de défiance C. Une explosion de violences II. Les feux de la mort A. Le choc de « deux beaux diamantz » B. L’impasse C. L’éternel embrasement III. Le sacrifice A. Ultime engagement, engagement ultime B. Du martyre à la damnatio memoriæ

TROISIÈME PARTIE : La reconquête

CHAPITRE VIII : La Cause en héritage I. Le traumatisme de la Saint-Barthélemy A. L’exil B. Les Malcontents C. Venger une offense ; réparer une injustice II. De la passion à la modération A. Un ardent serviteur de la foi ? B. L’ingérable C. Fidèle aux rois III. Jusqu’à la mort A. Vers la convergence B. Entre coup de tonnerre et coup d’éclat : la coûteuse guerre
contre la Ligue C. La disparition d’un conseiller prometteur

CHAPITRE IX : Une nouvelle ambition I. Être à la hauteur A. Le dernier chef B. L’intermédiaire II. Les condamnations A. Le traître B. L’indigne III. Au service du roi A. L’école hollandaise B. Une fidélité à l’épreuve

CHAPITRE X : Saint-Denis I. Heure et malheurs de Gaspard III A. Le bon instinct du maréchal B. « C’est le même que nous l’avons cru : beaucoup de masse et peu de quintessence » II. L’apogée A. Le duc et les « petits maîtres » B. Les Baroques III. L’ombre de Condé A. Une histoire d’amour B. La dernière révolte ?

CONCLUSION ANNEXES Arbre no 1 : Descendance de Humbert II de Coligny (XIIe siècle) Arbre no 2 : Descendance de Humbert III de Coligny (XIIIe-XIVe siècles) Arbre no 3 : Descendance de Étienne II de Coligny (XIVe siècle)
Arbre no 4 : Descendance de Jacquemard de Coligny (XVe siècle) Arbre no 5 : Descendance de Jean III de Coligny (XVe-XVIe siècles) Arbre no 6 : Descendance de Gaspard II de Coligny (XVIe-XVIIe siècles) Arbre no 7 : Descendance de François d’Andelot (XVIe-XVIIe siècles) Arbre no 8 : Descendance de François de Châtillon (XVIe-XVIIe siècles) SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE INDEX