Accueil / Individus, familles, groupes / Groupes sociaux / Etudes modernes / Les femmes dans les « troubles » du XVIe (...)

Les femmes dans les « troubles » du XVIe siècle

Eliane Viennot

Éliane VIENNOT, « Les femmes dans les « troubles » du XVIe siècle », Clio, numéro 5-1997, Guerres civiles.

Extrait de l’article

La France a connu, dans la seconde moitié du XVI e siècle, près de quarante années de conflits civils et religieux, dans lesquels les femmes, toutes sortes de femmes, ont été très présentes. Comme cibles des crimes de guerre bien entendu, mais aussi comme comploteuses, comme espionnes, comme propagandistes, comme négociatrices des paix ­ et même comme combattantes, à la défense des villes ou des châteaux, « pique à la main ».

Cette activité des femmes, que soulignent toutes les sources, s’explique par divers phénomènes sociaux, politiques et culturels propres à la Renaissance ­ notamment la vigueur du débat sur le rapport des femmes au pouvoir (la dernière guerre civile ayant divisé partisans et détracteurs de la loi salique). Histoire patente, passionnante, et pourtant effacée : absente des livres d’Histoire, éradiquée de la mémoire des Français.

Lire la suite (revues.org)