Accueil / Histoire et fonction / Perception de la cour & la royauté / Etudes modernes / L’ Epistre à la Reine de Christine de Pizan (...)

L’ Epistre à la Reine de Christine de Pizan (1405)

Eric Hicks, Thérèse Moreau

Éric HICKS et Thérèse MOREAU, « L’ Epistre à la Reine de Christine de Pizan (1405) », Clio, numéro 5-1997, Guerres civiles.

Extrait de l’article

"Majestueuse, puissante et révérée souveraine, ma dame Isabeau, reine de France par la grâce de Dieu.

Très noble, puissante et révérée reine,

Que Votre Haute Majesté veuille ne point mépriser ni dédaigner la voix éplorée de sa misérable servante, Christine, mais qu’elle condescende à entendre ces paroles dictées par un sentiment sincère qui ne cherche qu’à faire le bien. Vous pourriez certes croire qu’une personne aussi humble, indigne et ignorante que moi-même ne devrait pas se mêler d’affaires aussi graves. Toutefois, il est assez normal que la personne qui souffre de quelque mal en cherche instinctivement le remède : c’est le cas, en effet, des malades qui recherchent par tous les moyens la guérison, ou bien des affamés qui courent après la nourriture, et ainsi tout mal appelle son remède. C’est pourquoi je vous prie, très noble dame, de ne point vous étonner si c’est vers vous que l’on se tourne, vous qui pouvez être - tous le pensent et le disent - le remède et la cure souveraine pour obtenir la guérison de notre royaume aujourd’hui si meurtri, si gravement blessé, et en passe du pire.

Lire la suite (revues.org)