Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / La “ Restauration ” en plâtre de deux colonnes (...)

La “ Restauration ” en plâtre de deux colonnes du temple de Castor et Pollux dans la Petite Écurie royale de Versailles : histoire et archéologie

Christiane Pinatel

Christiane Pinatel, "La “ Restauration ” en plâtre de deux colonnes du temple de Castor et
Pollux dans la Petite Écurie royale de Versailles : histoire et archéologie", dans Revue archéologique, 2003/3 - n°35.

Extrait de l’article

Nous espérons verser au dossier du temple de Castor et Pollux du Forum romain une « Restauration » en
plâtre de deux colonnes avec entablement, grandeur réelle, soit 18,615 m de haut, présentée dans la Petite
Écurie royale du château de Versailles en vis-à-vis d’une partie angulaire du Parthénon, également grandeur
réelle. Le terme de « Restauration » doit être compris dans le sens du XIXe siècle, c’est-à-dire un état restauré
d’un monument antique, présumé aussi exact que possible, réalisé par un architecte d’après les relevés des
ruines subsistantes du monument (état réel) et ses connaissances en histoire ancienne. Les deux « Restaurations
 » de temples antiques à Versailles proviennent de l’ancienne collection des plâtres de l’École nationale
supérieure des Beaux-Arts de Paris et se trouvaient à l’origine dans la Cour vitrée du Palais des Études.
Le moulage du temple de Castor et Pollux, transféré à Versailles à la fin de 1970, après une période
estudiantine troublée, et remonté à Versailles en 1975-1976, est lié aux travaux des architectes pensionnaires
de l’Académie de France à Rome, elle-même en relation étroite avec l’Académie parisienne des
Beaux-Arts, qui avait la haute main sur l’enseignement de l’École des Beaux-Arts et sur l’attribution des
Grands Prix de Rome.

Lire la suite (Cairn)