Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / Un organe de gouvernement informel sous Louis (...)

Un organe de gouvernement informel sous Louis XI : le ’Conseil des finances’

Jean-François Lassalmonie

Jean-François Lassalmonie, Un organe de gouvernement informel sous Louis XI : le ’Conseil des finances’, dans : Francia - Forschungen zur westeuropäischen Geschichte, vol. 30/1 (2003), p. 135-158.

Extrait de l’article

Parmi les institutions nées de la lente construction de l’État moderne en France dans les derniers siècles du Moyen Âge, certaines se sont imposées et ont survécu jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, voire jusqu’à nos jours au prix d’une refonte dans le moule napoléonien après la rupture révolutionnaire : ainsi la Cour des Comptes, qui plonge ses plus lointaines racines dans le XIIIe siècle. D’autres n’ont en revanche connu qu’une existence éphémère et sont pour ainsi dire restées en gestation, faute d’avoir pu atteindre le stade ultime de leur développement, celui de la reconnaissance statutaire, qui leur aurait conféré une position stable et officielle au sein de l’appareil de l’État. Leurs ébauches peuplent les limbes d’une histoire des institutions qui apparaît moins rationnelle que darwinienne pour ainsi dire, car elle résulte non de la réalisation inexorable d’un unique modèle possible, mais d’hésitations devant des formules différentes et de luttes entre des organismes rivaux, dans lesquelles l’apparent arbitrage du roi n’a fait souvent que refléter le rapport des forces du moment.

Lire la suite (perspectivia.net)

Aide
Une fois accédé à la page de l’article sur perspectivia.net :
- pour imprimer ou copier une partie du texte, cliquez sur "Metadata".
- pour accéder à l’article sous forme de fichier image, cliquez sur le lien qui suit les termes "BSB Digitale Bibliothek". La navigation se fait grâce aux boutons "Seite vor" (page suivante) ou "zurück" (page précédente).