Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / La parole dans « L’Heptaméron » de Marguerite de (...)

La parole dans « L’Heptaméron » de Marguerite de Navarre

Calogéro Giardana

Calogéro Giardana, "La parole dans « L’Heptaméron » de Marguerite de Navarre", dans Bulletin de l’Association d’études sur l’humanisme, la réforme et la renaissance, année 1990, volume 31, numéro 31, pp. 35-46.

Extrait de l’article

La parole de l’Heptaméron a un rôle très important. Les personnages prennent véritablement forme dans le processus du discours, et ce de deux façons : par les commentaires qu’ils font dans les débats, et surtout par les propos qui se font entendre à l’intérieur du récit dans la plénitude de la fiction. La parole des conteurs, dans le récit, se distingue de celle des devisants, dans le débat, en ce qu’elle est plus libre car contrairement au débat qui renvoie aux échos du monde de la réalité, le récit est ludique. Par conséquent, le discours de celui qui parle ici révèle beaucoup mieux le personnage qui est l’auteur de l’énoncé. Il permet de dépeindre la société du XVIe siècle et celle que forment les devisants dans leur rapport d’une part au désir et d’autre part au pouvoir.

Lire la suite (Persée)