Accueil / Histoire et fonction / Religion, spiritualité et ésotérisme / Etudes modernes / Regard sur la théologie politique de Bérulle

Regard sur la théologie politique de Bérulle

Yves Durand

Yves Durand, "Regard sur la théologie politique de Bérulle", dans Dix-septième siècle, année 2001, volume 4, numéro 213, pp. 713-720.

Extrait de l’article

(...)

La théologie politique de Pierre de Bérulle est préfacée par Robert Descimon qui souligne opportunément les liens qui unissaient les familles Bérulle et Séguier, des Séguier dont les origines ne se situaient pas dans la robe mais dans la noblesse terrienne. Ces attaches pourraient expliquer « la prolifération de l’image féodo-vassalique sous la plume de Bérulle ». On reste moins convaincu par des affirmations comme : « Cette prise de distance à l’égard de l’héritage ligueur signifie que si Bérulle, fidèle à un certain augustinisme, théorisait la subordination politique de la cité terrestre au modèle de la cité céleste, il avait perdu, en bon fils de la Contre-Réforme, le sens social ancien de la communauté humaine métaphoriquement pensée à travers la communion des saints » (p. 13). Ou d’autres vues qui nous semblent quelque peu paradoxales : « La vie spirituelle se détachait donc inexorablement des institutions ecclésiales » et encore la désaffection supposée pour la théologie scolastique au XVIIe siècle.

Lire la suite (Cairn)