Accueil / Histoire et fonction / Religion, spiritualité et ésotérisme / Etudes modernes / Poésie officielle, poésie partisane pendant les (...)

Poésie officielle, poésie partisane pendant les guerres de Religion

Tatiana Debbagi Baranova

Tatiana Debbagi Baranova, "Poésie officielle, poésie partisane pendant les guerres de Religion", dans Terrain, année 2003, numéro 41, pp. 15-34.

Résumé de l’article

Un examen des représentations du rôle de la poésie dans la sphère politique et de ses usages pendant les guerres de Religion (1562-1598) montre l’existence d’un code officiel d’écriture poétique, une écriture qui doit contribuer à la consolidation des liens sociaux et à la réunion des sujets autour du roi. Ce code est souvent transgressé par l’engagement partisan des auteurs et notamment par le recours à la critique nominale. Le conflit entre ces deux pratiques est aggravé par la reconnaissance du pouvoir mystique de la parole poétique, capable d’entrer en contact avec une surréalité, de faire redescendre l’harmonie dans la cité ou, au contraire, d’attirer la colère divine sur l’ennemi. L’auteur s’intéresse aux formes officielles de l’intervention de la poésie dans la vie politique, puis à ses moyens discursifs afin d’essayer de comprendre les raisons de l’efficacité de sa mise en service partisane et de définir la spécificité de ses usages.

Lire la suite (revues.org)