Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / De l’allée du Roi aux sentiers du bon sauvage. (...)

De l’allée du Roi aux sentiers du bon sauvage. Un parcours dans les contes de Madame d’Aulnoy

Marie-Agnès Thirard

Marie-Agnès Thirard, "De l’allée du Roi aux sentiers du bon sauvage.
Un parcours dans les contes de Madame d’Aulnoy", dans Féeries, année 2006, numéro 3, pp. 59-74, mis en ligne le 05 février 2007.

Résumé de l’article

Les contes de Mme d’Aulnoy sont ancrés sociologiquement dans une époque, celle de la fin du règne de Louis XIV. À un premier niveau de lecture, les contes semblent n’être que le reflet valorisant du siècle du Roi-Soleil dont ils font le panégyrique. Mais ce miroir valorisant est aussi un miroir déformant qui renvoie à une mise en cause de ce pouvoir absolu. Il en sape les fondements et en conteste l’excellence en présentant comme un idéal le retour à une vie sauvage, proche de l’état de nature. De l’allée du roi, le lecteur est ainsi invité à passer de l’autre côté du miroir et à suivre le sentier à peine tracé du Bon Sauvage. Cet autre monde merveilleux parfois proche de la société des Troglodytes se présente aussi sous la forme d’une île et plus particulièrement chez la conteuse sous la forme d’une insula feminarum, société idéale où les femmes détiendraient enfin un pouvoir politique jusqu’alors réservé aux hommes.

Lire la suite (revues.org)