Accueil / Histoire et fonction / Politique, guerre et justice / Etudes modernes / La figure du juge dans les harangues de (...)

La figure du juge dans les harangues de Michel de L’Hospital

Anne Pimont-Rousselet

Anne Pimont-Rousselet, La figure du juge dans les harangues de Michel de L’Hospital, conférence donnée le 17 avril 2008 en la Grand’chambre de la Cour de cassation, Paris.

Extrait de l’article

Il est, dans l’histoire, des personnages incontournables. Certains disent des « figures mythiques ». Et Michel de L’Hospital est l’une d’entre elles. Il a marqué de son empreinte une époque mouvementée et a conservé dans les siècles suivants une image très favorable. Au travers des troubles civils qui émaillent la seconde moitié du XVIe siècle, il apparaît comme l’homme de la concorde, le politique sage et mesuré. Si Catherine de Médicis, dont il fut le fidèle conseiller au début des guerres de religion, a longtemps focalisé sur elle les critiques et l’animosité tant des contemporains que des historiens, L’Hospital a réussi, lui, à imposer le portrait d’un homme d’Etat vertueux, cherchant constamment à réconcilier les sujets du royaume au-delà des querelles religieuses.

On ne compte plus les éloges faits sur Michel de L’Hospital ni d’ailleurs les biographies qui lui ont été consacrées, biographies de qualité, il est vrai, très variable et au ton souvent purement hagiographique. Dès le XVIe siècle, il est l’objet des louanges de ses contemporains tant catholiques que protestants, tant juristes que poètes.

Lire la suite (site de la Cour de cassation)