Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Colloques et journées d’études / 1er - 2 octobre 2010, Valenciennes : Images (...)

1er - 2 octobre 2010, Valenciennes : Images et pouvoir monarchique. Représentations de la puissance royale de l’Antiquité au Moyen-âge

Colloque organisé par le CALHISTE (EA 4343), Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, 1er et 2 octobre 2010.

Ce colloque pluridisciplinaire réunira des historiens, historiens de l’art et spécialistes de littérature antique et médiévale pour réfléchir au lien entre images et pouvoir monarchique dans l’Antiquité et au Moyen Age.
Nous entendons par images non seulement les représentations figurées, stylisées, idéalisées ou réalistes des souverains, mais aussi les attributs du pouvoir monarchique, les symboles et logotypes. L’analyse portera également sur les espaces liés au pouvoir, les lieux choisis par celui-ci et leur architecture (palais, places, voies processionnelles, parvis etc.) et sur les rituels qui mettent en scène la puissance monarchique. Ces diverses images seront appréhendées comme langages du pouvoir, dans le sens où elles permettent de saisir l’idéologie royale et les institutions monarchiques.

Les communications pourront s’intégrer dans l’un des trois axes suivants :

1. La création des images
Comment le pouvoir monarchique orchestre-t-il un programme iconographique ? Quelle est la part des emprunts, des influences diverses et des syncrétismes dans le processus de création des images de la monarchie ? Peut-on mettre en évidence des ambiguïtés ou des contradictions, notamment à travers la cohabitation d’images doubles ou multiples ?
2. Images du passé et images nouvelles
Comment les images du pouvoir évoluent-elles, entre traditions et innovations ? Les représentations d’une autorité révolue sont-elles réutilisées, imitées ou, au contraire, rejetées, voire détruites, à l’avènement d’un nouveau pouvoir ? On s’intéressera tout particulièrement à la récupération de figures et symboles monarchiques du passé par de nouvelles dynasties.
3. La réception des images
Comment les populations (sujets, peuples étrangers, alliés ou ennemis) considèrent-ils les représentations royales qui leur sont destinées ? On examinera des exemples de succès et d’échec de programmes iconographiques, qu’il s’agisse de stratégies pour s’emparer du pouvoir, pour le légitimer, le renforcer ou le conserver.

Quel que soit l’axe choisi, on sera tout particulièrement attentif aux approches méthodologiques qui peuvent diverger d’une discipline à l’autre, mais qu’on s’efforcera de faire converger à l’occasion de ce colloque.

Contact : cschwent chez univ-valenciennes.fr ; emma.santinelli chez wanadoo.fr