Accueil / Vie quotidienne / Médecine, sciences et savoirs / Etudes modernes / Une description d’un cabinet de curiosités : (...)

Une description d’un cabinet de curiosités : Le Pantothèque du Colloquium Heptaplomeres

Jean Céard

Jean Céard, Une description d’un cabinet de curiosités : Le Pantothèque du Colloquium Heptaplomeres, dans Curiositas, Université de Poitiers.

Extrait de l’article

Nous connaissons beaucoup de représentations de cabinets de curiosités ; nous disposons aussi d’un certain nombres d’inventaires. En revanche, des cabinets de curiosités sont rarement mentionnés, et, plus rarement encore, décrits dans des œuvres de fiction. Aussi vaut-il la peine de considérer celui qui se lit dans le Colloque des sept savants, ou Heptaplomeres.

Cet ouvrage appartient à la littérature clandestine et, pour cette raison, est demeuré assez méconnu. On ne retracera pas ici les débats qu’il a suscités depuis quelque temps. Rappelons seulement qu’il a été longtemps attribué à Jean Bodin et daté de la fin de la vie de celui-ci. Des recherches plus récentes tendent à établir qu’il fut rédigé par un anonyme dans la troisième décennie du XVIIe siècle, comme on peut le voir par les études réunies sous le titre Magie, Religion und Wissenschaften im Colloquium Heptaplomeres. En dépit des contestations soulevées par ces propositions, il suffit ici de noter que l’auteur du Colloquium Heptaplomeres, quel qu’il soit, a lu l’Universae Naturae Theatrum de Jean Bodin, qu’il lui fait des emprunts considérables et que, par là, l’historien est autorisé à faire appel au Theatrum pour commenter le Colloquium.

Lire la suite (curiositas.org)