Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Colloques et journées d’études / 17-19 juin 2010, Pau : Régicides en Europe (...)

17-19 juin 2010, Pau : Régicides en Europe (XVIe-XIXe siècles)

Colloque organisé par la Société Henri IV, le musée national du château de Pau,
l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, avec le soutien de la Société des Amis du château de Pau, de la ville de Pau et du conseil général des Pyrénées-Atlantiques.

Liste des communications

Organisé à l’occasion du quadricentenaire de l’assassinat d’Henri IV par Ravaillac le 14 mai 1610, ce colloque pluri-disciplinaire a pour ambition de sortir du cadre strict de cette commémoration et de poser la question du régicide dans des perspectives élargies, sur les plans tant chronologique, que géographique ou institutionnel.

Il s’agit en effet de dépasser le contexte spécifique de la fin des guerres de Religion (sans l’exclure pour autant) et d’étendre les problématiques du régicide à l’ensemble des monarchies européennes ainsi qu’à de nouvelles formes de pouvoir, quelles soient princières comme celles qui fleurissent et s’affirment non sans controverses dans les Etats-cités de l’Italie du XVe siècle, ou républicaines, puisque cette approche délibérément étendue englobe jusqu’aux attentats commis sur la personne d’un chef d’Etat qui n’est plus un monarque (ainsi dans la France de la IIIe République).

Cette acception du régicide –et des nombreuses tentatives non abouties qui peuvent s’y rattacher- doit encore se comprendre sur un plan théorique. Dans ce domaine, la pensée aristotélicienne nourrit pour longtemps la réflexion sur le tyrannicide. Mais la théorie comme l’expérience des faits inciteront à préciser les termes d’un débat sous l’effet d’événements retentissants comme le meurtre du roi Richard en Angleterre en 1400 ou celui du duc d’Orléans en 1407. Telles sont les circonstances qui constituent le point de départ du sujet proposé.

Si la réflexion semble s’intensifier en France au cours des guerres de Religion - notamment lorsque la politique suivie par Henri III est tenue par la Ligue comme portant une souillure définitive à la vision religieuse du royaume -, l’argumentation relative au tyrannicide ainsi que la doctrine tendant à réprimer le régicide sont appelées par la suite à s’enrichir d’apports théologiques, juridiques et politiques mais aussi de représentations contrastées (ainsi dans le théâtre de Shakespeare).

Cette enquête sur le régicide mérite enfin de trouver son prolongement dans les arts en général, et notamment à travers leur fonction officielle de consolidation et de représentation d’un ordre ou d’un projet politique.

Lieu : Pau
Contact : Isabelle Pebay-Clottes (isabelle[point]pebay(at)culture.gouv[point]fr )

Liste des communications

(Mise à jour le 18 janvier 2010)

Mario TURCHETTI, Professeur d’histoire moderne, Université de Fribourg, Suisse
Tyrannicide et régicide dans l’histoire de la pensée Juridico-politique en relation avec le droit de résistance : un aperçu
Christine MENGES-LE PAPE, Professeur d’histoire du droit à la faculté de droit et sciences politiques,
Université de Toulouse I Sciences Sociales
De la critique du régicide au Grand Siècle : l’oeuvre du Père Maimbourg
Frédéric HERRMANN, Maître de Conférences à l’Université Lumière Lyon 2
Ni monarchie, ni république : ‘Killing No Murder’, l’assassinat du tyran Cromwell et la théorisation du régicide dans l’Angleterre
de 1649 à 1689 (Titre envisagé)
Mathieu SOULA, Maître de conférences en Histoire du droit à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
La fabrique du régicide : le cas de Louis Sudré, forgeron de Montaignac, 1682
Marc VENARD, Professeur émérite à l’université Paris X-Nanterre, Président de la Société d’histoire religieuse
de la France’
Le tyrannicide dans les Vies des hommes illustres de Plutarque, traduites par Jacques Amyot (1559) et annotées par Simon
Goulart
Anne MARIE-COCULA, Professeur émérite de l’université Montaigne-Bordeaux III, vice-présidente du conseil
régional d’Aquitaine
Pourquoi Montaigne a-t-il refusé d’insérer dans les Essais le Discours de la Servitude volontaire d’Etienne de la Boétie ?
Nathalie RIVERE DE CARLES, Maître de conférences Etudes de la Renaissance Anglaise, Université de
Toulouse 2 Le Mirail
Entre héroïsme et dissidence, l’assassin du roi dans le théâtre de la première modernité.
Gilles VEINSTEIN, Professeur au Collège de France, Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences
sociales
La question du régicide dans l’Empire ottoman au XVIIe s.
Burak ONARAN, Maître de conférences à l’Université de Mimar Sinan Güzel Sanatlar à Istanbul (Turquie)
Une tentative de régicide à Istanbul en 1859 : L’incident de Kuleli et les nouveaux enjeux
Alexander ROOSE, Docteur-assistant, Université de Gand (Belgique)
L’assassinat de Guillaume d’Orange
Olivier BERGER , Doctorant en histoire contemporaine à Paris IV-Sorbonne
On veut assassiner le roi de Prusse Guillaume Ier ! Mythe du complot et répression militaro-policière en 1870-1871

Paul-Alexis MELLET, Maître de conférences à l’université François Rabelais de Tours (CESR) et François
Pernot, Maître de conférences à l’université de Cergy-Pontoise
Prédictions et les présages annonçant les régicides, en France dans le cadre chronologique de la fin des guerres de religion (1574-
1610). (titre provisoire)
Nicolas LE ROUX, Professeur d’histoire moderne à l’université Lumière-Lyon 2
Chronique d’une mort annoncée. Les derniers jours d’Henri III
Mathilde BERNARD, Docteure de l’université de Paris III, Post-doctorante à l’université de Tel Aviv
Du régicide au martyre : la vision ligueuse de l’assassinat de Henri III à travers Le Martyre de frere Jacques Clement.
Marie-Hélène GRINTCHENKO, Docteure de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Enseignante
d’Histoire à la Faculté Notre-Dame (Paris) / Collège des Bernardins (Paris).
Régicide et propagande monarchique dans la société des princes : la parenté d’Henri III face à la fracture confessionnelle du royaume
de France
Fabrice MICALLEF, Agrégé d’Histoire, Doctorant Université Paris I Sorbonne
Le régicide comme expérience collective. La lieutenance-générale du duc de Mayenne et son héritage politique (1589-1610)
James B. COLLINS, Professeur d’histoire à l’Université de Georgetown (USA)
Jacques Clément et Jean Chastel : assassins de la « respublicque francoise »
Michael WOLFE, Ph.D., Professeur d’histoire et doyen à St. John’s University à New York
L’Après-vie bizarre d’Henri III : Déformations dynastiques aux lendemains du régicide en 1589
Yann LIGNEREUX, Maître de conférences en histoire moderne, Université de Nantes
La mort sans fin d’Henri III et l’éternelle renaissance d’Henri IV. Autour de deux images singulières des régicides de 1589 et de
1610
Mathieu MERCIER, Chargé de cours complémentaires à l’Université de Valenciennes (F.L.L.A.S.-H.), Doctorant
sous la direction de M. Denis Crouzet à l’université de Paris IV
La représentation de l’assassinat d’Henri III de l’aube de l’absolutisme monarchique aux troubles de la Troisième République : d’un
jugement théophanique au diagnostique d’une pathologie.
Jean-Pierre BABELON, Membre de l’Institut
L’assassinat d’Henri IV : une mise au point
Janine GARRISSON, Professeur émérite à l’Université de Limoges
Le procès de Ravaillac
Mark GREENGRASS, Professeur d’histoire moderne à l’université de Sheffield (Angleterre)
La physionomie d’un roi : Henri IV et son masque funéraire
David BUISSERET, Scholar in residence, The Newberry Library, Chicago (USA)
Henri IV et Kennedy : un parallèle  ? (titre provisoire)
Thierry ISSARTEL, Agrégé d’Histoire, Professeur de Classes Préparatoires au Lycée Louis Barthou (Pau)
Au lendemain de l’assassinat d’Henri IV, le débat autour de la monarchie de "droit divin" en France et en Europe : état de la
question et nouvelles perspectives.
(titre provisoire)
Gilles BERTHEAU, Maître de conférences à l’Université François-Rabelais de Tours ; CNRS,Centre d’Études
Supérieures de la Renaissance
L’assassinat d’Henri IV et ses conséquences sur la politique religieuse de Jacques Ier d’Angleterre : du problème de la conscience et de
l’absolutisme royal.
Eric THIERRY, Professeur d’histoire et de géographie au Lycée Paul Claudel de Laon
Les lendemains de l’assassinat de Henri IV en Amérique du Nord
Christian DESPLAT, Professeur émérite à l’Université de Pau et des pays de l’Adour
Dieu a-t-il puni la France ? 1610-1940
Frédéric BIDOUZE, Maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
Séculariser le régicide ? l’attentat de Damiens et l’opposition parlementaire (1757-1791)
Hélène BECQUET, Archiviste-paléographe, Docteur en Histoire, Maître de conférences à Sciences-Po Paris
Louis XVII, un régicide ?
Grégoire FRANCONIE, Chargé de cours en Histoire politique et culturelle de l’Europe au XIXe s., Université
Paris-I
Philippe Egalité, régicide, un mythe du XIXe siècle ?
Gilles MALANDAIN, Maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Poitiers (Gerhico-
Cerhilim, EA 4270)
Louvel, “nouveau Ravaillac” ? Les modèles du régicide sous la Restauration
Karine LAMBERT, Maîtresse de conférences en histoire, Université de Nice Sophia
La construction de la figure du régicide Fieschi
Loïc P. GUYON, Maître de conférences (Senior Lecturer), Directeur de l’U.F.R. d’Etudes françaises Mary
Immaculate College, University of Limerick (Irlande)
Les Romantiques, la guillotine et le régicide révolutionnaire
Pierre TRIOMPHE, Agrégé et docteur en histoire
Une histoire prophétique ? Le régicide britannique dans le débat politique français (1814-1848)