Accueil / Histoire et fonction / Politique, guerre et justice / Etudes modernes / La formation des officiers de marine : de (...)

La formation des officiers de marine : de Richelieu au XXIe siècle, des gardes aux « bordaches »

Patrick Geistdoerfer

Patrick Geistdoerfer, « La formation des officiers de marine : de Richelieu au XXIe siècle, des gardes aux « bordaches » », Techniques & Culture, 45, 2005.

Extrait de l’article

La marine est une arme difficile et elle devint rapidement l’arme savante par excellence. Depuis le siècle des Lumières, le matériel naval n’a cessé de se transformer, de se perfectionner, les bases de l’enseignement fourni aux futurs officiers de marine et aux officiers de marine durant le déroulement de leur carrière ont dû être constamment révisées pour tenir compte du progrès des sciences, bouleversant les techniques, et des missions imparties à la Marine par la Nation. Former des officiers pour la marine de guerre, c’est former des hommes conscients de leur devoir envers leur pays, c’est former des marins, ce qui suppose allier une pratique intensive et concrète de la mer à une forte théorie ; c’est former des combattants et des chefs capables de faire la guerre sur la mer, sous la mer et au-dessus de la mer et de conduire les hommes qu’ils commandent au combat, et de nos jours, c’est former des hommes sachant aborder et exploiter les techniques aéro-maritimes les plus pointues et suivre leur évolution ; enfin, lorsqu’ils deviennent officiers supérieurs et généraux, c’est former des chefs ayant les connaissances maritimes, militaires, stratégiques et politiques leur permettant de mener à la victoire des forces organisées complexes, parfois inter-armes, dans des contextes politico-géographiques souvent difficiles.

Lire la suite (revues.org)