Accueil / Histoire et fonction / Religion, spiritualité et ésotérisme / Etudes modernes / Une lettre inédite de Malebranche à Madame de (...)

Une lettre inédite de Malebranche à Madame de Maintenon contre Fénelon (Paris, 2 octobre 1697)

Jean Letrouit

Jean Letrouit « Une lettre inédite de Malebranche à Madame de Maintenon contre Fénelon (Paris, 2 octobre 1697) », Dix-septième siècle, 2, 2005 (n° 227), p. 333-348.

Extrait de l’article

Le document exceptionnel auquel est consacrée cette étude se trouve dans une collection privée. Nous remercions son actuel possesseur, qui souhaite garder l’anonymat, de nous avoir donné toute latitude pour le reproduire, l’éditer et le commenter.

Il s’agit d’une demi-feuille pliée dans le sens de la largeur de manière à former un bifeuillet, le texte manuscrit n’occupant que les rectos. Ses mesures approximatives sont de 343 × 226 mm. Le papier vergé présente un écart moyen entre les chaînes de 21 mm pour 13 vergeures au centimètre, avec, comme filigrane, un cartouche au nom du papetier.Ce filigrane est très abîmé.

Folio 1 recto, au-dessus du texte autographe de Malebranche, on lit d’une main datant du XVIIIe ou du XIXe siècle : « Malebranche. Il condamne assez vertement un ouvrage de Mr de C. (Mr de Cambrai – Fénelon), et s’applaudit du suffrage de Mr de Meaux (Bossuet) ». Au verso du même feuillet est collée une petite bande de papier portant à l’encre un numéro de lot non identifié : « 36712 ».

Une notice imprimée jointe, découpée d’un catalogue de vente français de la première moitié du XXe siècle, indique comme provenance : Coll. Gilbert. Il est donc fort possible que cette lettre a appartenu à J.-D.-L. Gilbert (1819-1870), éditeur de La Rochefoucauld, dont Étienne Charavay signale la collection d’autographes.

Nous donnerons d’abord le texte de cette lettre. Il sera suivi : (I) de la détermination de sa date exacte, le 2 octobre 1697, et de l’identification de son destinataire, Madame de Maintenon ; (II) d’une mise en évidence de son remarquable intérêt historique ; (III) d’un commentaire philosophique.

Lire la suite (cairn.info)