Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Le Château Neuf de Saint-Germain-en-Laye, une (...)

Le Château Neuf de Saint-Germain-en-Laye, une villa royale pour Henri IV

Emmanuel Lurin

Emmanuel Lurin, "Le Château Neuf de Saint-Germain-en-Laye, une villa royale pour Henri IV", Bulletin des Amis du Vieux Saint-Germain, 45, 2008, p. 123-147.

Extrait de l’article

Le roi Henri IV, qui était bon cavalier, quittait souvent sa capitale pour
visiter l’une des maisons royales de la région parisienne. Ces séjours à la
campagne étaient généralement courts : une après-midi ou une journée entière, plus rarement une ou deux semaines qu’il entrecoupait alors de brefs retours à Paris. La préférence du roi allait certainement à Fontainebleau où ses visites furent plus fréquentes et plus longues que partout ailleurs. A une époque où le nouveau Louvre et les Tuileries étaient encore en construction, le château de Fontainebleau était en effet la seule demeure, de style moderne, qui fût entièrement digne de la majesté royale. La forêt environnante offrait par ailleurs un magnifique terrain de chasse qui n’avait pas son égal en Ile-de-France. Saint-Germain-en-Laye ne pouvait donc rivaliser avec Fontainebleau ni pour l’étendue de sa forêt, ni pour la beauté ou la commodité de ses châteaux. Mais ce domaine royal présentait un avantage majeur, qui était sa situation à quelques lieues de Paris. En outre, les châteaux de Saint-Germain occupaient un site enchanteur, en bordure d’un plateau boisé et bien venté où l’on pouvait jouir d’une vue incomparable sur la Seine. C’est pour ces raisons qu’Henri IV avait décidé de faire élever ses enfants au Château Vieux, à une juste distance de la cour, loin du tumulte et des dangers de la capitale.

Lire la suite (HAL)