Accueil / Historiographie et méthodologie / Historiographie / Etudes modernes / La noblesse et la Ligue : Historiographie et (...)

La noblesse et la Ligue : Historiographie et pistes de recherche

Ariane Boltanski, Laurent Bourquin

A. Boltanski et L. Bourquin, La noblesse et la Ligue : Historiographie et pistes de recherche, Europa moderna, n° 1, 2010 (http://www.europamoderna.com/index.php?option=com_content&view=article&id=58:a-boltanski-et-l-bourquin-la-noblesse-et-la-ligue-historiographie-et-pistes-de-recherche&catid=40:nd12010&Itemid=64).

Extrait de l’article

Longtemps, la noblesse n’a pas été au cœur des enquêtes consacrées à la Ligue. Au cours du XIXe siècle, les historiens, très attachés à l’idée nationale et à la construction de l’État, n’ont pas voulu étudier la noblesse ligueuse, dont le combat s’était achevé par la victoire d’Henri IV. De façon peut-être plus surprenante, les gentilshommes restés fidèles à Henri III ou rapidement ralliés à son successeur n’ont pas, eux non plus, suscité beaucoup de travaux à cette époque. La noblesse était vue, d’une manière générale, comme un groupe en déclin, hostile au pouvoir royal, que Louis XIV avait su « domestiquer » et que la Révolution avait fini par museler. Les travaux de René de Bouillé (1849-1850) et de Joseph de Croze (1866), consacrés aux Guises, restent caractéristiques de cette historiographie, qui regardait la noblesse avec beaucoup de sévérité.

Lire la suite (Europa Moderna)