Accueil / Vie quotidienne / Médecine, sciences et savoirs / Etudes modernes / Le toucher des écrouelles : médecine, thaumaturgie

Le toucher des écrouelles : médecine, thaumaturgie et corps du roi au Grand Siècle

Stanis Perez

Stanis Perez « Le toucher des écrouelles : médecine, thaumaturgie et corps du roi au Grand Siècle », Revue d’histoire moderne et contemporaine 2/2006 (no 53-2), p. 92-111.

Extrait de l’article

Le grand livre de Marc Bloch a marqué des générations d’historiens. Ouvrage pionnier tant pour l’histoire du corps que pour l’anthropologie historique, Les rois thaumaturges ont su attirer l’attention sur une pratique aussi étrange qu’essentielle à la compréhension de la monarchie française d’Ancien Régime. Reste que cette somme d’érudition, centrée sur la période médiévale, laisse un peu les modernistes sur leur faim. Certes, l’auteur a consacré de belles pages à la période moderne, en opérant un subtil va-et-vient entre le cas français et le cas anglais. Il suggérait notamment qu’à partir du règne de Louis XV, alors que le roi lui-même refuse de faire ses Pâques, le rituel a amorçé une phase de déclin, tombant peu à peu en désuétude sous les coups de boutoir d’une réflexion critique puis de l’influence conjuguée des Lumières et du rationalisme. Au regard d’études plus récentes, la diminution du recours aux saints guérisseurs ne serait pas à négliger non plus.

Lire la suite (CAIRN)