Accueil / Art et culture / Mécénat, collections et gestion / Etudes modernes / Distance physique - proximité spirituelle : la (...)

Distance physique - proximité spirituelle : la double présence de Marguerite d’Autriche à Brou et à Malines

Dagmar Eichberger

Dagmar Eichberger, "Distance physique - proximité spirituelle : la double présence de Marguerite d’Autriche à Brou et à Malines", dans Brou, un monument européen à l’aube de la Renaissance,
Actes du colloque scientifique international de Brou, 13 et 14 octobre 2006,
Paris, Éditions du patrimoine, 2007 (en ligne : http://www.monuments-nationaux.fr/fichier/editions_ebook_chapitre/711/Brou_04_Eichberger.pdf).

Extrait de l’article

Nous connaissons Marguerite d’Autriche, duchesse douairière de Savoie et régente des Pays-Bas, comme une aristocrate désireuse d’exprimer ses convictions à travers les arts et l’architecture. Le respect et l’admiration avec lesquels ses réalisations à Brou ont été décrites et analysées par le passé contribuent à en faire l’une des commanditaires féminines les plus importantes du XVIe siècle.
À ce jour, peu d’études ont tenté d’interpréter le somptueux édifice de Marguerite à Brou à la lumière de ses activités artistiques dans les Pays-Bas bourguignons.
Ethan Matt Kavaler a apporté un nouvel éclairage sur les éléments architecturaux et ornementaux de Louis van Boghem et son équipe ; Jens Burk a entrepris de récentes recherches sur le sculpteur officiel de la cour, Conrat Meit. Mon propre exposé analyse les commandes de Marguerite d’Autriche pour Brou, en les comparant avec celles de Malines, dues à son mécénat : son église funéraire et sa collection d’œuvres d’art témoignent toutes deux du goût de l’archiduchesse, de son statut social, de ses convictions religieuses et de ses idées politiques.

Lire la suite (Monuments nationaux)