Accueil / Individus, familles, groupes / Groupes sociaux / Etudes modernes / Les maréchaux de France au XVIIIe siècle. (...)

Les maréchaux de France au XVIIIe siècle. Interrogations sur les mutations d’un groupe nobiliaire

Simon Surreaux

Surreaux, Simon, Les maréchaux de France au XVIIIe siècle. Interrogations sur les mutations d’un groupe nobiliaire, dans discussions 2 (2009) - Adel im Wandel (16.–20. Jahrhundert) / La noblesse en mutation (XVIe–XXe siècles), en ligne (http://www.perspectivia.net/content/publikationen/discussions/2-2009/surreaux_marechaux)

Extrait de l’article

Au cours du XVIIIe siècle, une fois le maréchalat obtenu, la plupart des quatre-vingts maréchaux de France furent éloignés des champs de bataille. Il convient alors de s’interroger sur leurs activités et leur place dans la société des Lumières tout en analysant en quoi ils furent d’actifs serviteurs de la monarchie. En effet, certains furent titulaires de nombreux offices et de charges. Les actes notariés permettent de reconstituer les assises de leur fortune. Leur étude systématique informe sur leurs activités et leurs dépenses, indiquant s’il s’agissait d’un groupe économiquement dynamique ou cantonné aux formes traditionnelles de placements. En étudiant les alliances matrimoniales, il convient de s’interroger sur la transformation de la situation sociale de ces hommes par le maréchalat, de définir jusqu’à quel point l’endogamie nobiliaire s’inscrivit dans une stratégie de préservation patrimoniale et dans quelle mesure l’exogamie ou la dérogeance furent un facteur d ’enrichissement.

Lire la suite (perspectivia.net)