Accueil / Représentation et festivités / Cérémonies & représentation / Etudes modernes / Fêtes du baptême et publicité des réseaux (...)

Fêtes du baptême et publicité des réseaux sociaux en Europe occidentale. Grandes tendances de la fin du Moyen Âge au XXe siècle

Guido Alfani, Vincent Gourdon

Alfani, Guido / Gourdon, Vincent, Fêtes du baptême et publicité des réseaux sociaux en Europe occidentale. Grandes tendances de la fin du Moyen Âge au XXe siècle, dans Annales de démographie historique, 2009, n° 1, p. 153-189.

Extrait de l’article

Les fêtes du baptême qui accompagnent – à plus ou moins grande distance spatiale et temporelle – la cérémonie sacramentelle en tant que telle sont essentielles pour comprendre les usages sociaux et familiaux de ce rite. Elles sont un élément tout aussi constitutif de ce dernier, qui ne peut être réduit à sa dimension proprement liturgique et religieuse (à l’image des noces). Ces fêtes ont connu en Europe, du Moyen Âge à nos jours, des évolutions qui traduisent par là même les fluctuations et mutations du sens du rite. Au-delà de leurs diversités et variations, un des éléments clés de ces festivités est qu’elles permettent d’exprimer publiquement le « réseau social » de la famille de l’enfant baptisé : dans la mesure où le rite baptismal opère la reconfiguration du réseau, avec l’instauration de nouvelles relations formellement reconnues (parrainage, compérage), il s’avère nécessaire d’exhiber cette transformation devant la communauté ou, pour une époque plus récente, devant le cercle des « intimes » (parents et amis). Dotées d’une telle fonction, les fêtes de baptême ne peuvent que susciter la méfiance des
institutions, surtout religieuses, qui entendent, spécialement à partir du XVIe
siècle, séparer avec netteté dimension profane et dimension sacrée en privilégiant la seconde, et fournir une signification univoque et homologuée à l’ensemble du rite de baptême.

Lire la suite (Centre Roland Mousnier)