Accueil / Vie quotidienne / Médecine, sciences et savoirs / Ouvrages avant 1800 / Les médecins et chirurgiens des rois capétiens (...)

Les médecins et chirurgiens des rois capétiens du XIe au XIIIe siècle

Henry Berthaud

Henry Berthaud, « Les médecins et chirurgiens des rois capétiens du XIe au XIIIe siècle » , dans Bulletin de la Société française d’histoire de la médecine, n° 06, 1907, pp. 39-89.

Extrait de l’article

Les médecins attachés à la personne des rois Capétiens portèrent dès l’origine du Moyen-Age le titre d’Archiâtres. Les historiens ne sont pas d’accord sur le vrai sens de ce mot. Certains pensent qu’il désignait le prince des médecins du roi, d’autres qu’il signifiait médecin pensionné ; ce que l’on sait avec certitude, c’est que ce titre était déjà appliqué aux médecins des empereurs sous le Bas-Empire et que le premier d’entre eux s’appelait alors le comes archiatrorum. Grégoire de Tours appelle « archiâtres », Réoval, médecin de Radegonde, femme de Clotaire ; Armentarius, qui tâta le pouls à Sigebert, roi d’Austrasie ; Maribif, médecin de Chilpéric Ier, et il appelle aussi ce dernier premier médecin, primus medicorum. Plus tard, les archiâtres seront aussi désignés sous le nom de physiciens du Roi, car au Moyen-Age la médecine faisait partie de la physique ou tout simplement de médecins du Roi, medici Regis, physici principis.

Lire la suite (medic@)

Henri Ier

Lire la suite (medic@)

Louis VI

Lire la suite (medic@)

Louis VII

Lire la suite (medic@)

Philippe-Auguste

Lire la suite (medic@)

Louis VIII

Lire la suite (medic@)

Saint Louis

Lire la suite (medic@)

Philippe III le hardi

Lire la suite (medic@)

Philippe IV le Bel

Lire la suite (medic@)