Accueil / Histoire et fonction / Relations nationales et internationales / Etudes modernes / Le personnel diplomatique au début du XVIe (...)

Le personnel diplomatique au début du XVIe siècle. L’exemple des relations franco-anglaises de l’avènement de Henry VII au Camp du Drap d’Or (1485-1520)

Charles Giry-Deloison

Giry-Deloison, Charles, "Le personnel diplomatique au début du XVIe siècle. L’exemple des relations franco-anglaises de l’avènement de Henry VII au Camp du Drap d’Or (1485-1520)", dans Journal des savants, 1987, n° 3-4, pp. 205-253.

Extrait de l’article

Orientée traditionnellement vers l’analyse des relations inter-étatiques l’histoire diplomatique élargit depuis quelques années son champ d’investigation. L’étude des envoyés et ambassadeurs participe de ce renouvellement. Néanmoins, force est de reconnaître que les diplomates du nord de l’Europe, à la fin du XVe et au début du XVIe siècle, n’ont guère fait, jusqu’à présent, l’objet de recherches approfondies.

A ce titre, les relations franco-anglaises de 1485 à 1520 offrent un exemple intéressant. D’une part elles permettent de reconsidérer la classique importance accordée en ce domaine, comme en tant d’autres, aux cités italiennes. D’autre part, la progressive — et souvent empirique — mise en place d’une diplomatie moderne entre les deux royaumes, au cours de ces trente-cinq années, souligne l’intérêt de cette époque charnière entre Moyen Age et Renaissance. Enfin, cette période s’ouvre sur l’accession des Tudor au trône d’Angleterre (22 août 1485) et la reconduction du traité de Picquignv (29 août 1475) et s’achève dans le faste du Camp du Drap d’Or (7-24 juin 1520), point d’orgue des relations franco-anglaises et, paradoxalement, terme de la paix.

Lire la suite (Persée)