Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / Contribution à l’histoire des principautés (...)

Contribution à l’histoire des principautés territoriales en France à la fin du Moyen Âge : l’exemple de la principauté d’Evreux, 1298-1378

Philippe Charon

Charon, Philippe, "Contribution à l’histoire des principautés territoriales en France à la fin du Moyen Âge : l’exemple de la principauté d’Evreux, 1298-1378", dans Journal des savants, 1995, n° 1, pp. 145-177.

Extrait du texte

Deux éléments ont pesé dans l’histoire du royaume de France au cours des XIVe et XVe siècles : le problème de la succession au trône, qui a entraîné la guerre de Cent Ans, et l’accroissement de l’influence sociale et politique des princes aux fleurs de lis. De ce point de vue, le rôle prépondérant dans la vie politique du royaume, dès la mort de Charles V, de ces grands feudataires qu’ont été Bourgogne, Orléans, Berry, Bourbon et Bretagne, a suscité un grand nombre d’études sur leurs principautés jusqu’à faire oublier l’existence d’autres grands fiefs qui n’eurent pas, eux, la fortune de perdurer jusqu’à la fin du Moyen Age. Ainsi en est-il de la principauté d’Évreux. Celle-ci a pour origine la donation, confirmée par Philippe le Bel en 1308 l, du comté du même nom à Louis de France (1276-1319), fils de Philippe III le Hardi et de sa seconde femme Marie de Brabant. Le danger qu’elle a représenté jusqu’à sa conquête par Charles V en 1378 fut tout aussi grand et tout aussi réel que celui constitué par ses aînés de la fin du XIVe siècle et du XVe siècle.

Lire la suite (Persée)