Accueil / Représentation et festivités / Entrées et cortèges / Etudes modernes / Le prince et son cortège. La théâtralisation des (...)

Le prince et son cortège. La théâtralisation des signes du pouvoir à la fin du Moyen Age

Christian de Mérindol

Mérindol, Christian de, "Le prince et son cortège. La théâtralisation des signes du pouvoir à la fin du Moyen Age", dans Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public, 23e congrès, Brest, 1992, Les princes et le pouvoir au Moyen Age, pp. 303-323.

Extrait du texte

Le plus souvent les cortèges des princes retiennent peu l’attention des historiens notamment dans le domaine de l’emblématique - armoiries, livrées, couleurs, emblèmes - de la taxinomie - étoffes, couleurs, mais également chevaux et autres litières - enfin de la symbolique1. Cependant les attributs du roi, le sceau, l’appareil militaire ont déjà été relevés. Ils méritent d’être étudiés à nouveau.

Quelques réflexions générales. De grandes cérémonies ou rencontres sont particulièrement précieuses : la réception de Charles IV par Charles V, l’entrevue de Richard II et de Charles VI, lors des alliances des deux maisons royales, et certaines entrées dans des circonstances particulières. La priorité doit être accordée aux témoignages textuels, malgré leurs variations, sur les illustrations.

Lire la suite (Persée)