Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / La chancellerie et les actes d’Eudes IV, duc (...)

La chancellerie et les actes d’Eudes IV, duc de Bourgogne (1315-1349)

Anne-Lise Courtel

Courtel, Anne-Lise, "La chancellerie et les actes d’Eudes IV, duc de Bourgogne (1315-1349)", dans Bibliothèque de l’école des chartes, 1977, tome 135, pp. 23-71.

Extrait du texte

L’étude de la chancellerie ducale sous le principát d’Eudes IV offre un double intérêt. La situation géographique de la Bourgogne faisait du duché un carrefour soumis aux influences divergentes du Nord et du Sud -Est de la France. Eudes IV a été le plus puissant seigneur du royaume sous le règne de Philippe de Valois, en réunissant dès 1330 sous son autorité, du fait de son mariage avec Jeanne de France, fille de Philippe V et héritière de Jeanne de Bourgogne-comté, la Bourgogne, l’Artois et la Franche-Comté : une première ébauche de l’État bourguignon des ducs Valois était née. L’extension et l’éloignement des terres placées sous le contrôle ducal pouvaient, a priori, susciter des problèmes nouveaux, introduire des habitudes étrangères à la Bourgogne et provoquer éventuellement un éclatement de la chancellerie avec la formation de bureaux d’écritures indépendants dans les comtés.

Lire la suite (Persée)