Accueil / Histoire et fonction / Religion, spiritualité et ésotérisme / Etudes modernes / Construire un objet de recherche en histoire (...)

Construire un objet de recherche en histoire : le parti dévot au XVIIIe siècle

Agnès Ravel

Ravel A., « Construire un objet de recherche en histoire : le parti dévot au XVIIIe siècle », Genèses 2004/2, no55, p. 107-125.

Extrait de l’article

Construire un objet historique cohérent et structuré nécessite un long travail de réflexion préalable, que peut enrichir la confrontation de l’histoire avec les autres sciences sociales. Je me propose de montrer ici, à travers l’exemple du parti dévot au xviiie siècle, que les choix initiaux ne sont fruits ni du hasard, ni de la routine académique, ni de la polémique, mais découlent de l’analyse historiographique.

Trois phases successives peuvent être identifiées dans la construction de l’objet historique « parti dévot ». La première phase interroge l’écriture de l’histoire, saisit la manière dont les historiens ont, jusqu’alors, traité le sujet. L’historiographie du parti dévot se révèle paradoxale : certains historiens lui accordent un rôle prépondérant dans la vie politico-religieuse du royaume de France ; d’autres doutent de son existence même. La seconde phase analyse les problématiques explicites ou implicites, retrace les conditions de production des catégories. Cette étape est nécessaire pour mettre en évidence les présupposés et éviter ultérieurement les topoi. Les historiens du xixe siècle ont créé une entité, le « parti dévot », dans un contexte marqué par les polémiques autour des liens entre politique et religion. Mais cette entité reste floue, parce qu’elle n’a encore jamais vraiment été au cœur des recherches des historiens.

Lire la suite (CAIRN)