Accueil / Individus, familles, groupes / Groupes sociaux / Etudes modernes / Les mutations du peuplement nobiliaire (...)

Les mutations du peuplement nobiliaire angevin à l’époque moderne

Laurent Bourquin

Bourquin, Laurent, Les mutations du peuplement nobiliaire angevin à l’époque moderne, Histoire, économie et société, 1998, 17e année, n°2. pp. 241-259.

Résumé

Plusieurs travaux récents ont montré que les effectifs de la noblesse en France avaient considérablement décru aux XVIIe et XVIIIe siècles. Mais le cas angevin prouve que cette règle doit être nuancée : si les densités nobiliaires diminuèrent en effet dans les régions les moins riches (l’Ouest et le Nord), elle augmentèrent au contraire en Saumurais et dans certaines zones du Val de Loire. Cette évolution s’accompagna partout d’un vaste renouvellement des lignages, dont la durée de vie excédait rarement un siècle. La noblesse médiévale disparut presque entièrement entre le XVIe et le XVIIIe siècle, mais elle fut partiellement remplacée par des bourgeois d’Angers, qui s’anoblissaient en exerçant des charges municipales.

Accéder à l’article (Persée)