Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / La fiscalité, facteur de politisation dans les (...)

La fiscalité, facteur de politisation dans les ’Mémoires’ de Claude Haton

Laurent Bourquin

Laurent Bourquin, « La fiscalité, facteur de politisation dans les Mémoires de Claude Haton », Parlement[s], Revue d’histoire politique 3/2010 (n° HS 6), p. 150-157.

Extrait de l’article

Nous avons sélectionné ci-dessous cinq extraits tirés des Mémoires de Claude Haton, un curé qui vivait à Provins pendant les guerres de Religion. Tous concernent un seul sujet : la fiscalité. Car bien qu’il fût privilégié comme tous les ecclésiastiques, l’auteur s’y intéressait pour deux raisons essentielles. D’une part, le roi de France demandait régulièrement au clergé de contribuer à l’effort de guerre contre les protestants ; Haton n’échappait donc pas complètement à la pression fiscale. D’autre part, il se faisait l’écho des doléances qui réclamaient une baisse des impôts : à l’instar de ses contemporains, Haton avait la nostalgie d’un « âge d’or », le règne de Louis XII (1498-1515) où la couronne était moins exigeante.

Lire la suite (Cairn)