Accueil / Représentation et festivités / Entrées et cortèges / Etudes modernes / Rituels publics, souveraineté et identité (...)

Rituels publics, souveraineté et identité citadine. Les cérémonies d’entrée en Avignon (XVIe-XVIIe siècles)

Olivier Rouchon

Olivier Rouchon, « Rituels publics, souveraineté et identité citadine. Les cérémonies d’entrée en Avignon (XVIe-XVIIe siècles) », Cahiers de la Méditerranée 77, 2008, mis en ligne le 27 novembre 2009, URL : http://cdlm.revues.org/index4362.html

Résumé

Au cours du XVIe et du XVIIe siècles, la ville d’Avignon a régulièrement organisé des entrées solennelles pour l’accueil des rois de France et des cardinaux-légats représentant le pape. Les parcours, les gestes et les discours révèlent la cohérence de ces manifestations publiques pour les autorités de la ville, qui en confient l’organisation aux Jésuites depuis 1600. Avignon exprime son identité politique dans les cérémonies où la cité donne son amour au roi afin de recevoir sa protection ; la ville l’exprime en même temps dans l’accueil des légats qui confirment solennellement les privilèges citadins. Enfin tout en associant son image à celle d’une Seconde Rome (Altera Roma), Avignon ne renonce pas à revendiquer ses liens avec le roi de France.

Lire la suite (revues.org)