Accueil / Histoire et fonction / Religion, spiritualité et ésotérisme / Etudes modernes / Notes sur la topographie religieuse de Paris (...)

Notes sur la topographie religieuse de Paris à l’époque mérovingienne

Jean Dérens

Jean Dérens, Notes sur la topographie religieuse de Paris à l’époque mérovingienne, Hartmut Atsma (Hg.) : La Neustrie. Les pays au nord de la Loire de 650 à 850. Colloque historique international. Tome 2 (Beihefte der Francia, 16/2), Sigmaringen (Thorbecke) 1989, ISBN 3-7995-7316-X.

Extrait de l’article

La topographie de Paris antique, du Haut et même du Bas Empire, nous est
relativement bien connue : les fouilles, principalement à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, ont révélé une masse considérable de restes monumentaux et d’objets qui portent la marque de leur destination et fournissent en eux-mêmes des éléments de datation. Pour l’époque mérovingienne et carolingienne, on ne dispose en revanche que d’une quantité infime de restes d’architecture, exclusivement d’architecture
religieuse, et qui sauf exception - comme la cathédrale Saint-Étienne ou la basilique Saint-Vincent Sainte-Croix - ne sont réellement identifiables que quand ils sont associés à un cimetière.

Lire la suite (perspectivia.net)