Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / L’essor artistique et la fabrique culturelle (...)

L’essor artistique et la fabrique culturelle du paysage à la Renaissance. Réflexions à propos de recherches récentes

Hervé Brunon

Brunon, Hervé, "L’essor artistique et la fabrique culturelle du paysage à la Renaissance. Réflexions à propos de recherches récentes", dans Studiolo. Revue d’histoire de l’art de l’Académie de France à Rome, 4 (2006) 261-290.

Résumé

Les travaux sur le paysage se sont récemment multipliés dans de nombreuses disciplines, à la faveur d’un intérêt grandissant du public. S’il conviendrait d’analyser en détail la place de l’histoire de l’art dans le renouvellement des recherches, on note en tout cas, dans la littérature anglophone en particulier, une attention de plus en plus forte à la valeur du paysage comme production sociale et culturelle et à ses implications idéologiques. La thèse de la découverte du paysage à la Renaissance, notamment défendue en France par Augustin Berque et Alain Roger, doit être remise en question : elle reconduit certains postulats hérités de l’historiographie du XIXe siècle, dont Burckhardt, et suppose une « laïcisation » de la nature que dément la dimension religieuse du paysage en peinture. Il faudrait au contraire enquêter sur le rôle des modèles antiques dans le développement artistique et culturel du paysage à cette époque, selon différentes perspectives de recherche ici esquissées.

Lire la suite (HAL)