Accueil / Vie quotidienne / Sociabilité et psychologie / Etudes modernes / Culture, sociabilité et politique des princes (...)

Culture, sociabilité et politique des princes de Monaco, des Lumières à 1848

Thomas Fouilleron

Thomas Fouilleron , « Culture, sociabilité et politique des princes de Monaco, des Lumières à 1848 », Cahiers de la Méditerranée [En ligne] , 77 | 2008 , mis en ligne le 27 novembre 2009, URL : http://cdlm.revues.org/index4402.html

Extrait de l’article

« Un bout du monde suspendu au-dessus d’un panorama de plateaux bossués » – selon l’expression de Julien Gracq (Carnets du grand chemin) à propos de ma ville natale, Saint-Flour – ne prédisposait guère à un sujet de thèse ensoleillé, voire pailleté, si ce n’est le site : un promontoire, un roc, un rocher.

(...)

Cette fréquentation des lieux, souvent inspirante, et l’exploitation des traces, écrites et iconographiques, laissées dans les archives ont permis de tenter d’exhumer le monde et la vie de trois générations de princes de Monaco, du temps des Lumières au premier XIXe siècle. Né en 1720, Honoré III devient souverain, sous la régence de son père, en 1734. Il règne personnellement à partir de 1740 et surtout après l’abandon de sa carrière militaire en France, en 1749. C’est donc au mitan du XVIIIe siècle, au fort des Lumières, que commence cette étude qui enjambe l’épisode révolutionnaire et impérial français, marqué, pour la principauté, par une annexion de 21 ans (1793-1814).

Lire la suite (revues.org)