Accueil / Art et culture / Sculpture / Etudes modernes / Un dépôt révolutionnaire : des statues de Marly (...)

Un dépôt révolutionnaire : des statues de Marly à Bolbec

Claire Etienne

Etienne, Claire, "Un dépôt révolutionnaire : des statues de Marly à Bolbec", dans In Situ, revue des patrimoines, 2004, n°1, URL : http://www.insitu.culture.fr/article.xsp?numero=1&id_article=ce001-596

Extrait de l’article

En 1794, la petite ville normande de Bolbec, connue pour son industrie textile est administrée par un maire acquis à la Révolution, dévoué à la cause publique et au développement de sa cité et au bien-être physique et moral de ses habitants, Jacques-Dominique Ruffin. Son adhésion aux idées nouvelles et à la Révolution française est affichée et il présente lui-même son fils, François-Amable, âgé de vingt et un ans, en septembre 1792, pour signer son engagement dans l’armée de le République à l’appel de la « Patrie en danger ».

(...)

Le 15 juillet, Jacques-Dominique Ruffin demande à la Convention nationale des figures en marbre pour orner les nouvelles fontaines distribuées sur trois places publiques. Or, le 1er novembre 1793 a eu lieu l’inventaire et l’extraction des objets de peinture et sculptures du château de Marly, susceptibles d’être transportés au Museum national : « avons commencé par une statue moderne de Diane sur un piédestal orné de consoles et de trophées de chasse, cette statue est placée au haut de l’allée des portiques côté de Louveciennes et est désignée sous le numéro 1 et caetera »

Lire la suite (culture.fr)