Accueil / Individus, familles, groupes / Groupes sociaux / Etudes modernes / Noblesse, élite et notabilité en France : (...)

Noblesse, élite et notabilité en France : aspects sociaux et politiques

Guy Lemarchand

Lemarchand, Guy, "Noblesse, élite et notabilité en France : aspects sociaux et politiques", dans Etudes sur le XVIIIe siècle, Editions de l’Université de Bruxelles, vol. VII, 1980.

Extrait de l’article

Les questions toujours débattues des origines et des résultats de la Révolution
française ont connu depuis une quinzaine d’années un rebondissement particulier
avec la discussion qui s’est instaurée sur la formation pendant le XVIIIe siècle
d’une nouvelle élite sociale. Selon cette thèse la noblesse contre laquelle s’est
faite la Révolution, était en 1789 en cours de transformation, son aspect seigneurial
archaïque s’estompait tandis qu’une partie de l’ordre participait à l’activité économique
moderne ou prenait même des initiatives dans ce domaine, plaçant des
fonds dans des entreprises commerciales et industrielles novatrices. Les anoblissements
se multipliaient, surtout après 1760, le mérite personnel fondé sur le rôle
économique ou intellectuel en devenant un critère important. En même temps la
fusion en cours sur le plan des fortunes et des familles entre grande noblesse et
haute bourgeoisie était complétée par une large fusion culturelle, aristocrates et
roturiers étant réunis dans le culte des lumières.

Lire la suite (numéro entier, Digithèque des Editions de l’Université de Bruxelles)