Accueil / Représentation et festivités / Théâtre / Etudes modernes / L’oeuvre dramatique d’Isabelle de Charrière. (...)

L’oeuvre dramatique d’Isabelle de Charrière. Classicisme et renouvellement

Yvette Went-Daoust

Went-Daoust, Yvette, "L’oeuvre dramatique d’Isabelle de Charrière. Classicisme et renouvellement", dans MORTIER Roland, HASQUIN Hervé, éd, "Portraits de femmes", in Etudes sur le XVIIIe siècle, Volume XXVIII, Editions de l’Université de Bruxelles, 2000.

Extrait de l’article

Le théâtre fait figure de
parent pauvre dans le large éventail des genres qu’Isabelle de Charrière a pratiqués au cours de sa vie d’écrivain. On le connaît mal, la plupart des commentateurs ont tendance à l’expédier sommairement car on le juge comme la partie la moins innovatrice de son œuvre.
(...)

Jeroom Vercruysse souligne l’influence prépondérante de Molière sur le théâtre d’Isabelle de Charrière (p. 9-12). Tout au long de sa carrière, qui débute vraiment en 1785 avec La famille d’Ornac, elle restera fidèle à son célèbre prédécesseur. Cependant à travers cette constance perce un style bien à elle, plus sensible dans certaines pièces que dans d’autres. En effet, selon Jeroom Vercruysse, et à sa suite Guillemette Samson, « l’imitation n’est pas servile » (p. 12) 5. Si à l’exemple de l’auteur du Misanthrope Isabelle de Charrière puise son inspiration dans la réalité et censure les moeurs de ses contemporains, elle sait adapter ses sujets à son époque. Le théâtre de la Révolution le prouve.

Lire la suite (numéro entier, Digithèque des Editions de l’Université de Bruxelles)