Accueil / Individus, familles, groupes / Groupes sociaux / Etudes modernes / L’idéologie de la noblesse dans le débat sur le (...)

L’idéologie de la noblesse dans le débat sur le luxe (1699-1756)

R. Galliani

R. Galliani, "L’idéologie de la noblesse dans le débat sur le luxe (1699-1756)", dans MORTIER Roland, HASQUIN Hervé, éds. : "Idéologies de la noblesse" in Etudes sur le XVIIIè siècle, Volume XI, Editions de l’Université de Bruxelles, 1984.

Extrait de l’article

Quelle est la signification de la plainte, qui s’intensifie au dix-huitième siècle,
sur les méfaits du luxe ? On connaît les arguments les plus courants de ceux qui le
condamnent. Le luxe corrompt les mœurs, énerve les corps, détruit l’esprit militaire,
ruine les familles, confond les rangs, nuit à l’agriculture, bouleverse l’état, etc., etc ...
Si nous examinons les arguments des adversaires du luxe, nous relevons des positions
nettement conservatrices. Par exemple, nous trouvons souvent la notion selon
laquelle le luxe confond les rangs, ce qu’on considère comme détestable. Cette
confusion concerne en grande partie la mode vestimentaire. Dans le passé, l’habit
servait, par sa magnificence, à distinguer le noble du roturier. Avec l’aisance bourgeoise,
nouvellement acquise, l’habit n’assure plus cette fonction. Le luxe des
parvenus empêche cette distinction. Pourquoi est-ce si grave ? Les bourgeois riches
s’accommodent de cette confusion, parce qu’ils s’égalent à la noblesse. Ils ne
semblent pas indignés à l’égard du luxe. Ils en sont même satisfaits, si l’on en
juge par la somptuosité de leurs habits et de leurs équipages. La condamnation
du luxe émane-t-elle de la noblesse ?

Lire la suite (document pdf, Digithèque des éditions de l’Université de Bruxelles)