Accueil / Vie quotidienne / Médecine, sciences et savoirs / Etudes modernes / Les médecins dans le Centre-Ouest au Moyen Age (...)

Les médecins dans le Centre-Ouest au Moyen Age (XIIIe-XVe siècle)

Laurence Moulinier

Moulinier, Laurence, "Les médecins dans le Centre-Ouest au Moyen Age (XIIIe-XVe siècle)", dans B. Laurioux et L. Moulinier (éd.), Scrivere il Medio evo. Lo spazio, la santità, il cibo. Un libro dedicato ad Odile Redon, Rome, Viella, 2001, p. 405-429.

Extrait de l’article

Le cadre géographique de mon enquête comprend, en termes de régions, Poitou, Angoumois, Aunis, Saintonge et Bas-Poitou : il est délimité au sud par le cours de la Charente, au nord par l’Anjou et la Touraine, à l’est par le Berry et le Limousin, et à l’ouest par l’Atlantique. À la fin du Moyen Age, le terme de “Poitou” couvre souvent toute la région rattachée au royaume de France au sud de la Loire, par opposition à la Guyenne ou Gascogne anglaise et, en embrassant un généreux Centre-Ouest, je n’agis somme toute guère différemment de certains actes royaux et chroniqueurs qui parlaient de Poitou également pour la Saintonge ou l’Angoumois.

L’histoire des praticiens de cette région n’est pas terra incognita, loin de là, et je l’ai abordée à mon tour par le biais de la prosopographie, m’appuyant sur différents travaux et sur quelques documents conservés aux Archives Départementales de la Vienne pour confectionner la liste en annexe. Barbiers et chirurgiens y sont présentés séparément, selon les termes qui les désignent dans les sources, bien que la distinction entre les deux dans notre région n’ait rien de tranché au Moyen Age ; en revanche, j’ai rangé parmi les médecins des individus connus pour avoir suivi des études de médecine mais dont rien ne prouve qu’ils l’ont exercée. Apparaît ainsi une foule de personnages à propos desquels on peut glaner des renseignements divers, qu’on tâchera d’ordonner en présentant successivement les différents types de praticiens, l’affirmation d’une médecine universitaire, les cadres où les médecins exercèrent, et enfin les rapports entre praticiens et villes.

Lire la suite (hal.inria.fr)