Accueil / Histoire et fonction / La Cour et ses maîtres / Etudes modernes / La représentation commensale du courtisan au (...)

La représentation commensale du courtisan au XVIIe siecle : reflets et conscience de soi

Sophie de Laverny

Sophie de Laverny , « La représentation commensale du courtisan au XVIIe siecle : reflets et conscience de soi », Cahiers de la Méditerranée, 66, 2003.

Résumé de l’article

Sous le règne des premiers Bourbons, le monde hétéroclite de la cour évolue autour d’un unique centre, le roi. En premier lieu on y rencontre le personnel des maisons royales, ce sont les officiers commensaux du roi. Certains d’entre eux se sont épanchés dans des mémoires qui permettent aujourd’hui d’observer de l’intérieur le monde de la cour. Comment les commensaux perçoivent-ils le monde des courtisans ? Ils tentent de le dépeindre à travers leurs sensibilités, leur subjectivité, un certain mode de représentations, mais dans quelle mesure n’est-ce pas un stéréotype ? Pensent-ils faire partie du groupe des courtisans, ou cherchent-ils à se dissocier d’une représentation à la limite de la caricature ? Peut-on dire qu’il existe un groupe commensal particulier, différent du groupe des courtisans ordinaires et solidaire entre eux malgré les différences sociales ?

Lire la suite (revues.org)