Accueil / Art et culture / Peinture et arts graphiques / Etudes modernes / Les peintres guerriers. Joseph Parrocel et la (...)

Les peintres guerriers. Joseph Parrocel et la guerre de Hollande

Michel Hanotaux

Michel Hanotaux , « Les peintres guerriers. Joseph Parrocel et la guerre de Hollande », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 83 | 2011.

Résumé de l’article

Joseph Parrocel (1646-1704) vient d’une famille de peintres implantée en Provence. Il a appris l’essentiel de son métier de peintre des batailles, en Italie, avec Courtois. Entré à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1676, Louvois lui confie le décor d’un des quatre réfectoires de l’Hôtel Royal des Invalides qui vient de sortir de terre.Le jeune peintre illustre à sa manière et à grands traits les faits les plus marquants de la dernière phase de la Guerre de Hollande ; il représente dans ses grandes compositions le déroulement des sièges et batailles, utilisant des artifices pour les rendre intelligibles. Pour cela il fait appel à des conventions : couleurs et habillements caractéristiques des coalisés, mise en évidence du Souverain dans ses œuvres, suggestion du choc et de la rapidité par une charge de cavalerie. Les scènes représentées, où s’allient dans un savant dosage, vérité, réalisme et symboles, sont destinées à être accessibles aux « gens du commun » dont sont issus les Invalides.

Lire la suite (revues.org)