Accueil / Vie quotidienne / Sociabilité et psychologie / Etudes modernes / L’amitié aux XVIe et XVIIe siècles en France. (...)

L’amitié aux XVIe et XVIIe siècles en France. Normes, réalités et représentations

Aurélie Prevost

Prevost, Aurélie, L’amitié aux XVIe et XVIIe siècles en France. Normes, réalités et représentations, thèse, Université Lumière Lyon 2.

Introduction

L’amitié est un thème actuel. Devant des structures sociales et familiales pensées comme plus souples et plus souvent soumises à une réorganisation voulue ou subie par les protagonistes au cours de leur vie, des situations professionnelles et financières précaires, accompagnées par la législation, l’amitié est devenue une sorte de refuge extra-familial, extra-législatif, où la fidélité et la constance des sentiments se doivent de protéger des aléas économiques et politiques. A une vie comme hachée en séquences professionnelles, sentimentales et familiales, l’amitié profite de sa position de hors-cadre, bien que les relations affectives soient inséparables des cadres sociaux dans lesquelles elles s’épanouissent.

Lire la suite (Lyon 2)