Accueil / Individus, familles, groupes / Groupes sociaux / Etudes modernes / L’image de la noblesse en France à la fin du (...)

L’image de la noblesse en France à la fin du Moyen Âge

Françoise Autrand

Autrand, Françoise, "L’image de la noblesse en France à la fin du Moyen Âge. Tradition et nouveauté", dans Comptes-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 123e année, N. 2, 1979. pp. 340-354.

Extrait de l’article

Lorsque le roi de France anoblit l’un de ses fidèles serviteurs, celui-ci vient rejoindre un groupe social bien défini : « Nous l’anoblissons... et décernons estre adjosté à la compaignie et union des nobles de nostre royaume », disent les lettres royales. La noblesse, c’est d’abord la troupe des nobles. Mais ce n’est pas cela seulement, car le mot désigne aussi l’état des membres de ce groupe. Or, qu’on la considère en tant que groupe social ou en tant que qualité sociale, la noblesse a connu une importante évolution en France aux XIVe et XVe siècles dont l’essentiel est l’apparition d’une nouvelle noblesse, fondée sur le service civil du prince et que nous appelons noblesse de robe, d’un mot qui n’était pas en usage au Moyen Âge. Sans user de ce mot, les contemporains ont-ils été conscients de la chose ? L’image de la noblesse, telle qu’elle apparaît dans les traces qu’ils nous ont laissées de leurs idées, reflète-t-elle ces profondes transformations ?

Lire la suite (Persée)