Accueil / Histoire et fonction / Perception de la cour & la royauté / Etudes modernes / Le portrait de Charles VI dans la chronique (...)

Le portrait de Charles VI dans la chronique du religieux de Saint-Denis

Bernard Guenée

Guenée, Bernard, "Le portrait de Charles VI dans la chronique du religieux de Saint-Denis", dans Journal des savants, 1997, n° 1, pp. 125-165.

Extrait de l’article

La Chronique du Religieux de Saint-Denis contenant le règne de Charles VI de 1380 à 1422 est une chronique latine, longtemps anonyme, que Louis-François Bellaguet a publiée et traduite, en six volumes, de 1839 à 1852. On sait maintenant qu’elle a été écrite par Michel Pintoin, qui a vécu de 1349 à 1421 et a été, pendant de longues années, à la fin de sa vie, chantre de l’abbaye. L’œuvre de Michel Pintoin est, pour le règne de Charles VI, la source essentielle. Les historiens l’utilisent depuis longtemps, mais sans trop se demander ce qu’était la chronique en elle-même, ce que son auteur avait voulu faire, et ce qu’on pouvait vraiment en attendre. Depuis quelques années, je m’efforce de mieux la connaître. Mon problème, aujourd’hui, est le suivant. Michel Pintoin parle souvent de Charles VI, dont il a raconté le règne presque jusqu’à la fin, jusqu’en 1420. Lorsqu’il montrait l’homme, quelles étaient ses intentions ? Son seul souci était-il d’atteindre l’âme et le cœur du roi, et de le peindre en sa vérité ? Ou voulait-il, au travers de son portrait, porter des jugements, poser des problèmes, esquisser toute une vision politique ? En un mot, comment Michel Pintoin a-t-il conçu l’art du portrait ? Parlant de Charles VI, a-t-il voulu montrer ce qu’avait été un homme, ou bien ce que devait être un roi ?

Lire la suite (Persée)