Accueil / Histoire et fonction / La Cour et ses maîtres / Etudes modernes / La loi salique dans la culture politique (...)

La loi salique dans la culture politique française : règle monarchique ou idéal républicain ?

Eliane Viennot

Viennot, Eliane, « La loi salique dans la culture politique française : règle monarchique ou idéal républicain ? », dans H. Peemans-Poullet (dir.), La Démocratie à l’épreuve du féminisme, Bruxelles, Université des femmes, 1998.

Extrait de l’article

En 1577, Marguerite de Valois quitte la France et entame un voyage diplomatique en Flandres, pour le compte de son frère François, duc d’Alençon et d’Anjou, candidat a la couronne des Pays‐Bas. L’époque est alors, dans les deux contrées, extraordinairement confuse et violente, et le voyage est aussi, pour la princesse, une sorte de mise a l’écart de l’échiquier politique français, ou, depuis la Saint‐Barthélemy, elle ne parvient pas a trouver une place stable. Pour la première fois de sa vie, elle doit mener seule une négociation, dans un contexte et avec des partenaires qu’elle ne connait pas. A la fin de sa mission, dont les résultats ne sont guère probants, elle doit fuir au galop un pays ou sa sécurité est gravement menacée, et retrouver la France, ou aucun des problèmes qu’elle avait quittes n’est résolu. Et pourtant, relatant près de vingt ans plus tard cet épisode dans ses Mémoires, elle en fait un des passages les plus lumineux, les plus habites, les plus heureux de son récit. La solitude, l’inconnu, le danger, se muent sous la plume de la mémorialiste en une invitation a voir, a comprendre, a sourire, tendue aux multiples lecteurs avec qui elle converse en imagination : car elle est toujours seule, alors, et dans une impasse personnelle bien plus grave encore qu’a l’époque dont elle parle. Mais l’écriture crée du bonheur la ou la vie a oublie de le faire, en permettant que soient revisites, réappropries les temps difficiles, et que se reforme la communauté qui les traversa avec elle — pour l’éternité.

Lire la suite (site d’Eliane Viennot)