Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Napoléon et les Arts

Napoléon et les Arts

Jean-Michel Leniaud

Jean-Michel Leniaud, Napoléon et les Arts, Citadelles & Mazenod, 2012, 275 €.


Le Sacre peint par Jacques-Louis David pourrait symboliser à lui seul les arts sous Napoléon Bonaparte. Toutes les composantes de ce qui sera le « style Empire » y figurent déjà : le goût du colossal, le rappel de l’Antiquité, la promotion du héros et l’apothéose de la nation. Jamais un souverain n’avait fait représenter cette cérémonie, jamais on n’avait théâtralisé à ce point chaque détail, jusqu’aux costumes, conçus par le peintre – dans la réalité comme dans le tableau – à la demande de l’Empereur. Le couronnement est en lui-même une gigantesque mise en scène à laquelle participent deux architectes emblématiques de l’époque, Percier et Fontaine, qui « rhabillent » Notre-Dame pour l’occasion.
L’héritage artistique de ce bref épisode est plus éclectique qu’il n’y paraît. À côté des arcs de triomphe et des colonnes érigées à la gloire des armées, on y trouve notamment les lignes sévères et imposantes des édifices de Brongniart ou Chalgrin, les motifs guerriers des tableaux de David, du baron Gros ou de Géricault, les lions et trophées des meubles chargés de bronzes, comme les lyres et les déesses ornant la Malmaison de Joséphine, ou la grâce des odalisques d’Ingres et des sculptures de Canova.