Accueil / Individus, familles, groupes / Famille royale / Etudes modernes / Mathilde, reine de France inconnue. Contribution

Mathilde, reine de France inconnue. Contribution à l’ histoire politique et sociale du royaume de France au XIe siècle

Szabolcs de Vajay

Vajay, Szabolcs de, "Mathilde, reine de France inconnue. Contribution à l’ histoire politique et sociale du royaume de France au XIe siècle", dans Journal des savants, 1971, n° 4, pp. 241-260.

Extrait de l’article

A la liste, que l’on croyait complète et définitive, des reines de France, l’éminent professeur gantois Jean Dhondt a récemment ajouté un nom nouveau.
Cette découverte conduit à réviser une partie de nos connaissances relatives aux unions successives du roi de France Henri Ier, le plus mal connu des Capétiens, au dire de l’un des historiens modernes de la dynastie.
Il s’agit d’une Mathilde qui vient s’insérer, d’après M. Dhondt, entre une union, apparemment non consommée, avec une autre Mathilde fille de l’empereur Conrad, et l’alliance, en 1051, avec Anne de Russie, la seule que retienne, en général, l’historiographie traditionnelle.
Nous voudrions, à ce propos, tenter de donner un visage plus vivant à cette nouvelle reine, la situer dans le contexte généalogique du temps, et résoudre, à la lumière des faits nouveaux, quelques problèmes touchant aux rapports dynastiques de cette époque, substituant ainsi aux légendes aimables les conclusions que semblent imposer les considérations psychologiques et sociales.

Lire la suite (Persée)