Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Monuments et objets d’art commandés par Gilles (...)

Monuments et objets d’art commandés par Gilles Malet, garde de la librairie de Charles V

Jean-Bernard de Vaivre

Vaivre, Jean-Bernard de, "Monuments et objets d’art commandés par Gilles Malet, garde de la librairie de Charles V", dans Journal des savants, 1978, n° 4, pp. 217-239.

Extrait de l’article

C’est en 1367 ou en 1368 que Charles V fit transférer la bibliothèque royale dans une tour du Louvre. Contrairement à ses prédécesseurs, dont plusieurs avaient aussi montré un goût prononcé pour les livres, Charles V fit de sa bibliothèque une véritable institution qui devait être conservée et augmentée par ses successeurs. Il fut aidé dans cette tâche par Gilles Malet, à qui il confia la garde de sa librairie en 1369.
Leopold Delisle a dépeint Gilles Malet comme « un homme honnête, instruit, actif, curieux, intelligent... à qui il revient en grande partie l’honneur d’avoir fondé, organisé et longtemps administré la librairie du Louvre ».
Les enrichissements de la bibliothèque royale, dès les premières années de sa prise en charge par Gilles Malet furent tels que Charles V lui demanda d’en dresser l’inventaire. Si l’original de ce travail n’est pas parvenu jusqu’à nous, il en subsiste aujourd’hui deux copies faites en 1380. Ce catalogue est divisé en trois parties, correspondant aux trois étages de la librairie. Le nombre des ouvrages s’élevait alors, avec les accroissements réalisés jusqu’en 1380 seulement, à 917 volumes.

Lire la suite (Persée)