Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Histoire du lexique politique français : (...)

Histoire du lexique politique français : émergence des corpus aristotélicien et augustinien à la fin du Moyen Âge

Olivier Bertrand

Bertrand, Olivier, "Histoire du lexique politique français : émergence des corpus aristotélicien et augustinien à la fin du Moyen Âge", dans Andrea Gamberini, Jean-Philippe Genet, Andrea Zorzi (éd.), The Languages of Political Society. Western Europe, 14th-17th Centuries, actes de colloque, Rome, Viella, 2011, p. 167-188.

Extrait de l’article

Lorsque les traducteurs de Charles V (1364-1380) traduisent les œuvres politiques de l’Antiquité et du moyen âge, ils ont conscience qu’un nouveau lexique est en création mais prennent-ils bien la pleine mesure d’une émergence du fait politique comme entité constituée ? Une partie non négligeable du vocabulaire politique utilisé aujourd’hui en français fut créé aux XIVe et XVe siècles par les traducteurs du roi de France. Cette période de l’histoire de la langue est-elle celle de la simple constitution d’un lexique qui s’étoffe peu à peu ou bien émerge-t-elle à la faveur d’une réelle conscience qu’avaient les souverains de construire une science de la politique ?
La question soulevée ici est celle de l’émergence d’un lexique – celui du politique – et de son implication dans la société française à la fin du moyen âge : à la faveur des conflits tant politiques que théologiques entre papauté et royauté au XIVe siècle, la constitution d’un lexique spécialisé rendu possible par les nombreuses traductions commanditées par le roi de France s’est-elle mise en place ou bien est-ce une véritable théorie (ou tentative de théorisation) de la politique qui s’installe, par le truchement du lexique, dans l’univers politique français ? Les nombreux néologismes dans le champ politique des XIVe et XVe siècles s’inscrivent soit dans une production éparse de traduction des textes, soit dans une construction beaucoup plus élaborée d’une science naissante : la science politique. C’est à partir des préfaces des traducteurs, de leurs commentaires, des gloses, des textes historiques et des néologismes mêmes qu’il est possible d’évaluer si ce lexique politique naissant dépasse le cadre strictement linguistique.

Lire la suite ()