Accueil / Histoire et fonction / Perception de la cour & la royauté / Etudes modernes / Marie de Médicis vue par les observateurs (...)

Marie de Médicis vue par les observateurs italiens (1597-1624)

Maxime Cormier

Cormier, Maxime, Marie de Médicis vue par les observateurs italiens (1597-1624), mémoire de Master 2, Rennes 2, dir. Ariane Boltanski, 2012.

Résumé du mémoire

L’historiographie s’est toujours montrée très dure, voire même parfois cruelle, avec Marie de Médicis. Des Mémoires de Richelieu jusqu’à aujourd’hui, on retrouve sans cesse le portrait déplorable d’une reine naïve, caractérielle, peu intelligente, très influençable et, surtout, dépourvue d’un quelconque sens politique. Sous la plume de bon nombre d’auteurs, elle était l’épouse insipide d’Henri IV, la régente qui avait bien failli anéantir tous les efforts de son mari en se laissant manipuler par des favoris italiens sans scrupules, prêts à tout pour s’enrichir et obtenir le pouvoir. Véritable obstacle à la progression de l’absolutisme, elle méritait à peine que l’on se préoccupe d’elle, tant son bref passage à la tête du royaume s’était avéré désastreux. Ce n’est que très récemment que cette vision peu glorieuse de la Florentine a commencé à être remis en cause. Cela nous amène à reconsidérer la façon dont ont été interprétés jusqu’ici les témoignages de ses contemporains à son sujet et notamment ceux des Italiens. Grâce aux correspondances diplomatiques des ambassadeurs transalpins, nous sommes en mesure d’examiner le regard qu’ils ont porté sur cette nièce du grand-duc de Toscane, propulsée contre toute attente sur le trône de France en 1600. Cette étude vise donc à reprendre leurs écrits entre 1597 et 1624 pour essayer de comprendre quel a été leur jugement sur la reine tout au long de cette période et s’il a connu des évolutions. Marie de Médicis était-elle perçue de la même manière quand elle était l’épouse effacée d’Henri IV, quand elle était au pouvoir ou quand elle était simple conseillère politique de Louis XIII ?

Lire la suite (DUMAS)