Accueil / Individus, familles, groupes / Familles / Etudes modernes / Les sires de Bourbon et le pouvoir : de la (...)

Les sires de Bourbon et le pouvoir : de la seigneurie à la principauté

René Germain

Germain, René, "Les sires de Bourbon et le pouvoir : de la seigneurie à la principauté", dans Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public, 23e congrès, Brest, 1992, Les princes et le pouvoir au Moyen Age, pp. 195-210.

Extrait de l’article

La documentation concernant, non seulement les premiers sires de Bourbon, mais aussi l’espace où va naître le Bourbonnais, est peu nombreuse. Il y a, de plus, peu d’espoir de voir se découvrir de nouveaux fonds d’archives.
Nous nous appuyons donc sur des documents déjà connus, critiqués, authentifiés, voire analysés, dès la fin du siècle dernier, par des archivistes ou des historiens locaux.
Ce que nous proposons est une relecture de ces documents, à la lumière :
. des nouvelles directions de recherche ;
. des résultats de l’archéologie autour des fortifications en Bourbonnais.
Dans une zone de confins : Auvergne, Berry, Nivernais, Autunois, du Xe au XIIIe siècles, les seigneurs de Bourbon se constituent une véritable principauté. Profitant du repli du pouvoir royal, à l’abri du regard des princes. Dès le IXe siècle, ils se taillent des alleux, inféodent les églises, exercent le pouvoir à leur profit, puis, parallèlement à l’affirmation de l’autorité royale, développent leur puissance.

Lire la suite (Persée)